10 mai 2010



Préparation de l'exercice KWANZA 2010

Les préparatifs de l'exercice «Kwanza 2010» organisé par les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique Centrale (CEEAC) sont en bonne marche en Angola. Les forces armées angolaises sont à pied d’œuvre pour agrandir les infrastructures où la phase LIVEX de l’opération Kwanza 2010 se tiendra durant 20 jours à partir du 22 mai prochain.

L'exercice multinational «Kwanza 2010 » s'inscrit dans l’optique de l’évaluation des avancées de la Force multinationale de l’Afrique centrale (FOMAC) en matière de gestion de crises au sein de la sous-région.
Plusieurs étapes ont déjà été franchies dans le cadre de la préparation de cet évènement.
Un séminaire politico-stratégique s'est tenu récemment au Cameroun au Cours supérieur interarmées de défense de Simbock. Il s’agissait, à travers ce séminaire, « d’exposer les mécanismes d’état-major qui précèdent à la décision d’engager la FOMAC dans une opération de maintien de la paix ». Concrètement, durant cinq jours, les cadres administratifs et militaires de la CEEAC se sont recyclés en matière de gestion politique et stratégique d’une crise sous la houlette d’experts venus des pays de la CEEAC, de l’Union africaine, de l’Union européenne et des Nations unies.
Un séminaire pour la journalistes angolais qui couvrent cet événement a été organisé il ya quelques jours en Angola .

L’exercice, dont l’objectif final est la certification de la FOMAC dans le cadre de la Force africaine en attente, devrait réunir près de 4000 hommes et femmes. Une avancée saluée par le secrétaire général adjoint de la CEEAC, Antonio Egidio de Sousa Santos, qui n’a pas manqué de constater que « la politique africaine de défense de l’Afrique centrale a atteint un niveau très appréciable qui n’est pas suffisamment médiatisé ».

Selon l’Etat major angolais: «Il est nécessaire que la région se prépare pour répondre aux grandes préoccupations du moment, empêchant que des actions d'instabilité reviennent dans d'autres pays de la zone». Les progrès de CEAAC comme l'ensemble des forces africaines de ce type est relativement lent.

Ces manoeuvres militaires, qui se dérouleront dans la région de Cabo Ledo (au sud de Luanda) fief des forces spéciales angolaises. Elle doivent ainsi permettre de tester la réactivité de la brigade de la CEEAC dans le cadre de la résolution du conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine.

Cette unité pourrait être engagée dans la lutte contre la criminalité transfrontalière, la piraterie maritime, le grand banditisme, les actes de déstabilisation des institutions démocratiques ainsi que des rébellions. La mise en place d’un dépôt logistique régional et continental devrait également intervenir dans le cadre du renforcement des capacités d’intervention groupées dans la sous région.

Le site du ministère de la défense a rendu compte du don de plusieurs milliers de rations effectué par l'armée française et du soutien apporté dans le domaine des SIC.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed