21 mai 2010


Des drones de l’armée suisse surveillent la frontière française

La presse alsacienne et franc-comtoise relate que la frontière avec la Suisse va être surveillée par des drones militaires. Dans la région de Bâle, les gardes-frontière suisses ont lancé une nouvelle opération de surveillance de la frontière française à l’aide de drones.

Le Conseil fédéral a approuvé en juillet 2006, l'engagement de drones d'exploration ADS-95 et d'hélicoptères Super Puma des Forces aériennes au profit du Corps des gardes-frontière.
Les habitants des localités situées à proximité de la frontière franco-suisse risquent d’être dérangés en plein milieu de la nuit par des bruits de moteurs d’avion, signale le porte-parole du corps des gardes-frontière de la région de Bâle dans un communiqué.

L'ADS 95 est le premier système de drone de reconnaissance (Aufklärungs-Drohnen-System, ADS) acquis et exploité par les Forces aériennes suisses. Il a été développé conjointement par les sociétés suisses Oerlikon Contraves (Rheinmetall Defence) et RUAG Aerospace AG (rachete par SAAB) avec les entreprises israéliennes : Israel Aerospace Industries (IAI) et Tadiran Electronic Systems Ltd.

Le drone ADS 95 est en service depuis décembre 2001. Le Conseil des États et le Conseil national en a approuve l’achat lors de la session d’automne 1995. Quatre systèmes de sept appareils chacun ont été commandés et les livraison initialement prévues entre 1998 et 1999 furent reportées á la fin de l'année 2001.Il est aussi en service au sein de l'armée finlandaise.

Le drone peut voler jusqu'à 220 km/h et peut opérer théoriquement jusqu'à 100 km de sa station sol. Ces drones sont équipés de caméras infrarouges. Selon Les altitudes de vols imposées par les questions de bruit et de visibilité limitent la qualité des prises de vue.

L'industriel RUAG étudie une version plus évoluée, le Super Ranger qui a été dévoilé, sous forme de maquettes, au Salon du Bourget 2007. Il reprend globalement la formule aérodynamique du Ranger avec des améliorations en termes d'endurance (20 heures), de capacité d'emport et de signature acoustique, de radar.



photo (c) armée suisse

1 commentaire:

  1. pour le service militaire en Suisse, quelle arme faut-il choisir pour pouvoir faire pilote de drone???

    RépondreSupprimer

FEEDJIT Live Traffic Feed