28 mai 2010



Début de l’exercice KWANZA 2010
Il y a eu « Biyongho », au Gabon en 2003, «Sawa » en 2006 au Cameroun et « Bahr-el Gazal » un an plus tard au Tchad. Comme annoncé sur ce blog, il ya quelques semaines, les préparatifs de l’exercice de la CEEAC se sont achevés et le coup d’envoi a été donné samedi 22 mai 2010.

Il y a quelques jours, le chef d’etat-major général des Forces armées angolaises, le général Francisco Pereira Furtado, en sa qualité de directeur de l'exercice a présenté, au cours d'une conférence de presse, les détails de cette certification, qui a le caractère multinational et multidimensionnel d’une mission intégrée. Cet exercice implique en effet la participation des composantes tant politique que diplomatique, des observateurs militaires, une composante policière et humanitaire.


photo jornal de Angola

Le scénario de cette exercice est basé sur une crise dans un état fictif du Golfe de Guinée la "République démocratique de Aqua". Ce pays a des ressources naturelles importantes, mais est miné depuis quinze ans par une guerre civile inter-ethnique.
Dans ce contexte, la communauté internationale mènera un processus de médiation sous l'égide de l’Union africaine (UA), mandaté par les Nations Unies, qui aboutira à la signature d’un accord de paix et de réconciliation nationale.

Lundi 24 mai, le plan stratégique des opérations a été remis par le directeur adjoint de l’exercice, le général des Forces Armées Angolaises, Paulo Sousa Santos, au colonel camerounais Emmanuel Same, chef du groupe de planification opérationnelle qui va travailler avec son équipe sur la conception d’un plan d’opération.

Côté moyens matériels, six avions de projection stratégiques, deux hélicoptères, deux avions de reconnaissance, un navire amphibie et quatre autres de patrouilles, de nombreuses embarcations de plus petite taille, deux hôpitaux de campagne seront mis en œuvre durant cet exercice. Les différents détachements ont rejoint la zone d’exercice la semaine dernière.
Un séminaire de certification destiné aux inspecteurs qui supervisent les manœuvres militaires" Kwanza 2010 s’est déroulé sur les lieux de l’exercice en préambule à cette activité.


Cet exercice serait largement financé par les pays de la région. Quatre-vingt dix pour cent de ce montant serait le résultat des contributions des pays membres et du Secrétariat général de la CEEAC, tandis que les dix autres émanent des contributions des différents partenaires et bailleurs de fonds. L’Angola a engagé de nombreux travaux sur le site de la brigade de forces spéciales pour accueillir les participants dans de bonnes conditions.

Les informations sont malgré tout assez rares sur la partie LIVEX de cet exercice.

vidéos des préparatifs des Forces Armées Congolaises.
http://www.dailymotion.com/video/xda7s0_les-preparatifs-de-lyoperation-kwan_news

Commentaires
Les forces africaines en attente commencent à devenir une réalité. Cet exercice semble démontrer que les processus de montee en puissance et de planification sont maitrisés. L'objectif final de ce cycle et de cet exercice reste la certification de la brigade Centre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed