5 mai 2010



L'exercice multinational « Flintlock 10 » de lutte contre le terrorisme a débuté le 2 mai 2010 au Mali

Un exercice militaire regroupant six armées d’Afrique de l’Ouest et du Centre, ainsi que d' Europe occidentale sous la supervision des États-Unis se déroulent en Afrique du 2 au 23 mai, en vue de renforcer la sécurité et la stabilité dans la zone transsaharienne. Les forces spéciales américaines entendent éprouver leur interopérabilité avec les unités et états-majors des armées des pays partenaires de l'exercice « Flintlock 10 ». Des pays européens, dont la France, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne et la Grande Bretagne, participeront également à cette opération.

Cet exercice qui se déroulera au Mali sera planifiée à partir du Centre de Coordination Multinationale (MCC) de Ouagadougou (Burkina Faso), et synchronisé avec des opérations militaires au Sénégal, en Mauritanie et au Nigeria. Au Centre de Coordination les représentants des nations partenaires suivront une formation académique qui débouchera sur un exercice pratique de Poste de Commandement (CPX). Le CPX intégrera l’enseignement, la mise en place de scénarios et un groupe de contrôle en vue d’améliorer la capacité des participants à travailler ensemble, ceci afin de résoudre une crise éventuelle impliquant des activités illicites qui perturbaient la stabilité et la sécurité dans la sous-région.

« Il s'agit de poursuivre la mise en œuvre d'une véritable vision stratégique pour les pays de la zone sahélo-saharienne avec tous les voisins les plus proches, afin de parvenir à l'éradication du terrorisme et de la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes », a estimé le ministre burkinabè de la Défense, Yéro Boly.

Le contexte des opérations sera celui d’un partenariat de « lutte contre le terrorisme dans la région transsaharienne »,a-t-on précisé de source américaine. La principale menace dans cette région est Al-Qaïda au Maghreb Islamique qui responsable d'attaques contre des cibles occidentales en Mauritanie.

Cet exercice se déroulera dans le cadre du Partenariat transsaharien contre le terrorisme (TSCTP). Il sera soutenu par le Commandement américain en Afrique (USAFRICOM) et son Commandement des Opérations Spéciales (SOCAFRICA).Les activités militaires seront doublées d’actions humanitaires (médicales,vétérinaires). Ces programmes vont apporter aux populations des zones rurales l’accès aux informations sanitaires et médicales de base.

Il s'agit de la troisième édition d’une série d’exercices initiée et conduite par les Etats-Unis . Environ 1 200 soldats, dont 600 des forces spéciales américaines, plus de 400 Africains et 150 Européens participent à l'exercice.

Participent à cet exercice militaire, les pays africains tels que le Maroc, la Mauritanie, le Sénégal, le Burkina Faso, le Nigeria, le Niger, le Mali et certains pays Européens comme l’Allemagne, la France, l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-uni avec l’accompagnement déterminant des États-Unis.

photo (c) US Africom

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed