12 juin 2010


Fin de l'exercice multinational KWANZA 2010 de la CEEAC

Le directeur adjoint de l'exercice international "Kwanza 2010", le général angolais, Paulo de Sousa Santos, a déclaré vendredi, que les conditions pour la certification, par Union Africaine (UA), de la Force Multinationale d'Afrique Centrale (FOMAC) étaient réunies.
Le général Santos a fait cette déclaration à la présentation, aux ministres de la Défense du Conseil de Paix (COPAIX), du programme des journées de démonstrations techniques et tactiques d'infanterie et de la force navale de la FOMAC.

Selon ce chef militaire, la démonstration de la capacité des forces de la Communauté économique des États d'Afrique centrale aux opérations de maintien de paix est un fait réel. Les manœuvres militaires «Kwanza 2010» se sont achevé le 5 juin dernier à Cabo Ledo, en Angola, où les effectifs militaires, policiers et de la composante civile des pays membres de la Communauté Économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC) étaient regroupés depuis le 22 mai dernier.

Cet exercice s'appuyait sur un scénario comprenant les principaux problèmes rencontrés au cours des conflits qui se sont déroulés en Afrique centrale. Le 4 juin, la FOMAC a simulé une première intervention maritime aéroportée sur l’océan Atlantique qui a consisté à maitriser un navire de pirates qui terrorisaient les populations d’un village situé non loin de la côte.

Le secrétaire général de la CEEAC, Louis sylvain Ngoma, a estimé lors de la clôture de l’opération que 75% des objectifs fixés par la communauté ont été atteints pour cette opération qui a mobilisé près de 4000 hommes issus des trois unités (Terre, Air, Mer) et capables de se projeter et de mener une action communautaire dans les délais.

Durant cet exercice l'hôpital médico-chirurgical de campagne mis sur pied à Cabo Ledo, a assisté les populations locales. 400 patients souffrant de maladies tropicales, ainsi que de malnutrition ont été pris en charge.

L'armée angolaise en a profité pour effectuer des démonstration de matériels et mettre en avant les productions nationales dans le domaine militaire. Parmi ces équipements figurent un véhicule blindé de transport de troupes du type "TBT-03" dénommée "Nyhamalanda", des équipement d'aide au déploiement, des moyens de soutien et de dépannage des véhicules.


photo jornal de Angola-exposition de matériels angolais

Le Bilan
La force multinationale de l’Afrique centrale (Fomac) a fait sa première démonstration au cours de cet exercice. Le président de la Commission de Certification de la Brigade, le Congolais Charles Bondjo, envoyé de l'Union Africaine a déclaré samedi dernier, que les niveaux stratégiques et opératifs étaient conformes aux exigences requises.

Cette brigade devra s’engager dans les opérations multinationales de maintien de la paix à la demande de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale, (CEEAC) si nécessaire.

Il est très difficile de dresser un bilan tant les informations ou photos de cet évènement sont rares. Un exercice d'une telle ampleur est déjà un succès pour une organisation régionale. Néanmoins, ni la CEEAC, ni l'Union Africaine n'ont assuré un soutien COM à cet événement pourtant important.
La communication et la diffusion d'information sur internet reste un des points faibles des pays et organisation du continent. Seuls les médias angolais ont donné un certain écho à cet événement.

photo jornal de Angola-remise de décorations en fin d'exercice

Prochaine étape pour l'Afrique militaire, Amani Africa avec le soutien d'EURORECAMP en octobre 2010.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed