22 juin 2010


Brèves indiennes
l'armée indienne et l'agence de recherche de la défense mènent de nombreux tests

Le 18 juin, l'Inde a procédé au lancement d'un missile de moyenne portée Prithvi-II depuis le polygone d'essais de Chandipur. Le missile a été tiré par des personnels du commandement des forces stratégiques depuis un lanceur mobile. Le missile Prithvi-II, long de 9 mètres pour une charge utile de 500 à 1000kg est déjà en service au sein des forces armées indiennes. Bien que le système soit capable de frapper des cibles à une distance de 350 km, le tir a été réalisé sur une distance moindre et a terminé sa course en mer.
L'essai a été conduit en présence d'officiels militaires et de scientifiques. Il s'agissait en fait d'un exercice pour vérifier les savoirs-faire des personnels a mettre en œuvre ce missile sophistiqué. Le dernier tir de missile Prithvi-II avait été effectué avec succès le 27 mars 2010.

Dans un domaine, plus modeste le laboratoire ADE, de Bangalore a développé un kit de guidage pour bombe de 1000 livres.
Le DRDO et l'Indian Air Force ont évalué avec succès cette bombe guide par laser sur le champ de tir de Pokhran dans le désert de Rajasthan au cours de la semaine.
Selon des officiels, "Les tests en vol ont démontré l'exactitude, la fiabilité et la performance de l'air de précision des bombes lancées," ont dit les officiels. Conçu et développé par l'Établissement de Développement Aéronautique Bangalore-basé (ADE), les tests du LGBS ont été conduits après de nombreux tests de simulation et de validation du design. L'armée de l'air, souhaite transformer un grand nombre de ses bombes non guidées au standard de cette nouvelle arme. Il n'est précisé qu'elle nacelle a été utilisée pour guider la bombe.



Le missile Antichar Nag a été testé dimanche 13 juin sur le champ de tir de l'armée indienne de Shamirpet, près de la ville de Hyderabad.
Le missile a été tiré contre un objectif mobile. Lors de précédents essais, le missile avait atteint une cible fixe à une distance de 500 mètres en trois secondes. Un officiel de la Defence Research and Development Organisation (DRDO) a déclaré au journal Hindu que le premier test de la version héliportée de ce missile, baptisé HELINA était attendu pour la fin de l'année. Cette arme sera installée sur l'hélicoptère d'attaque indien en cours de développement. Rappelons que les premiers travaux sur ce missile ont débuté en 1988 et les premiers essais menés en novembre 1990.


Commentaires
Toutes ces annonces nous renvoient l'image d'une industrie de défense indienne en panne. Les espoirs d'indépendance nationale en matière d'armement semblent reculer d'années en années.

l'inde va tester en fin de mois le C17 en vue d'acquérir une dizaine exemplaire de cet avion stratégique alors que les premiers C130 Super Hercules destinées aux forces spéciales indiennes seront livrées dans quelques mois,
En ce qui concerne les nouveau chasseurs TAJAS, les essais vont reprendre pour une seconde phase de test comparables à ceux menés en 2008 (
Au niveau terrestre, l'inde se prépare à acquérir un grand nombre de chars russes au détriment du char de combat national ARJUN. L'Inde en aussi en train de mener des essais pour sélectionner un nouvel obusier de 155 mm à partir de matériels étrangers.
Au niveau maritime, la situation est a peu près la même et les délais de livraisons extrêmement longs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed