21 juin 2011






USA- Pakistan/ Inde

Il y a quelques jours, les marines indiennes et pakistanaises se sont affrontés en mer d'Arabie pour sauver le navire marchand Suez en perdition. Le MV Suez ayant à son bord un équipage composé à la fois d'indiens et de pakistanais, cette intervention était légitime des deux côtés.

Le 20 juin, le Pakistan a officiellement protesté contre l'agression par l'INS Godavari envers le PNS Babur. L'Inde a déposé une protestation similaire accusant le PNS Babur, de manœuvres risquées, pouvant compromette la sécurité de l'INS Godavari et de son équipage." Selon la presse indienne, Le ministère de la Défense indien a remis des photos au ministère des Affaires extérieures, qui aiderait à justifier des accusations envers le bâtiment pakistanais.

Cet évènement fortuit qui intervient à quelques jours d’une reprise du dialogue entre les deux pays met en évidence la compétition incessante que se livrent les deux pays. La secrétaire aux affaires étrangère Indienne, Madame Nirupama Rao, va rencontrer les 23 et 24 juin à Islamabad son homologue pakistanais, Mr Salman Bashir.

Il s'agit des premiers pourparlers officiels entre les deux pays sur le Cachemire depuis que l'Inde a rompu les négociations de paix en 2008 après les attaques terroristes à Mumbai. Les événements maritimes ne devraient pas avoir d’impact sur les discussions.

Modernisation des moyens militaires des deux pays
La situation est toujours tes tendue entre les deux pays. L’Inde et le Pakistan continuent à moderniser leurs forces armées respectives. Les indiens reçoivent désormais le plein soutien des Etats-Unis comme en témoigne les récentes acquisitions de matériels modernes. Les USA vont fournir des C17, C130J, P8I, des pièces d’artillerie et des missiles mer-mer ou antichars.

Les Etats-Unis ne soutiennent pas le Pakistan avec le même enthousiasme, ni avec les mêmes moyens. Seul signe de confiance au cours des dernières années, la livraison de quelques F16 block 52. Selon le Washington Post repris par Courrier international, la coopération des Pakistanais avec les Forces spéciales américaines se poursuivra, mais de façon moins ostensible.

Malgré le refroidissement des relations entre les deux pays depuis la mort d’O Ben Laden, Les USA ont décidé de fournir deux nouveaux appareils P-3C Orion au Pakistan pour remplacer les deux appareils qui ont été détruits sur la base aérienne de Karachi lors de l'attaque sur la base de Mehran.

L’Inde ne joue plus désormais dans la même catégorie. En effet aujourd’hui même, la presse US, annonçait que l'avioneur Lockheed Martin pourrait peut être proposer son chasseur F35 pour le marche (MMRCA). Le comité sénatorial des forces armées des États-Unis pousse le département de la défense à offrir à l'Inde l'avion de combat furtif de haute technologie F-35.

Le Pakistan se tourne vers la Chine
De son côté, le Pakistan se tourne toujours plus vers la Chine. La coopération continue et se renforcer dans le domaine militaire. Le programme le plus emblématique est l’avion de combat JF17/ FC1 construit conjointement par les deux pays. Récemment, le Pakistan a demande à son partenaire d’accélérer les livraisons de cet appareil. Selon les échos, c'est parce que le Pakistan a décidé d'accélérer la fabrication de son avion de combat que New Delhi pourrait - à la surprise générale -tenir le calendrier de son appel d'offres. Les démonstrations du Rafale et de l'Eurofighter auront tout du duel à distance cette année au Bourget.

Selon le magazine Jane’s,le pays pourrait acheter auprès de la Chine quatre frégates supplémentaires et jusqu'à huit missiles craft ships. Les frégates seraient selon janes, des Jiangkai modifiées. Des discussions sont aussi en cours pour l’achat de six sous-marins conventionnels du type Yuan.

La chine a largement contribué à la construction d’une nouvelle base navale à Gwadar dans la province du Baloutchistan. Le Pakistan et la Chine ont établi des relations de plus en plus poussée comme en témoigne la participation importante de la flotte chinoise à l’exercice AMAN-11. L’alignement vers la Chine se fait en parti pour des raisons financières.

Renforcement maritime
La quatrième frégate de la classe Zulfiquar a été lancée lors d'une cérémonie qui s’est tenue jeudi dernier aux chantiers navals de Karachi en présence du chef de l'état-major de la marine, l’amiral Bashir Noman
La frégate Aslat sera remise à la marine pakistanaise en décembre de l'année prochaine après l'achèvement de la construction et des essais à la mer. Les chantiers navals Karachi Shipyard & Engineering Works (KSEW) ont construit ce bâtiment avec l’assistance de la Chine.

Ce programme de construction navale est un projet mené en coopération avec la chine qui comprend aussi la livraison d’hélicoptères Z9. La construction du bâtiment de 2500 tonnes pour une longueur de 123 m a débuté en 2009. Il dispose d’un armement conventionnel de conception chinoise avec 8 missiles antinavire C802, le missile antiaérien FN90. Les trois sister-ships, Zulfiqar, Shamsher, et Saif, construites à Shanghai et sont en service opérationnels. Lors du lancement de la frégate, les chantiers navals de Karachi ont annoncé la construction d'un patrouilleur rapide lance -missiles.

Le Pakistan alignera en fin d’année prochaine 11 frégates. Les plus anciennes sont les six Tariq (ex-Royal Navy Type 21), dont le PNS Babur. Ces bâtiments pourraient être retirés du service vers 2020. L’année dernière la marine a aussi reçu la FFG-08 (ex-frégate de la classe Oliver hazard Perry )cédée gratuitement par les Etats-Unis. D’autres bâtiments de ce type pourraient être transférés par l’US Navy si les relations ne se détérioraient pas davantage.



Liens vers les articles de ce blog

exercice Aman 11

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed