7 juin 2011


L'Europe a besoin d'hélicoptères

L'actualité nous démontre quotidiennement, la nécessité pour l'Europe de détenir une puissance militaire minimale compatible avec son influence économique. Ces dernières semaines, on a appris le démantèlement de nombreuses capacités militaires pourtant critiques au niveau de l'Union européenne ou de l'OTAN.
Cette tendance touche particulièrement les hélicoptères qui sont indispensables dans les combat menés en Afghanistan, en cas de catastrophes naturelles. L'introduction de nouvelles machines aux capacités accrues se fait souvent au détriment du nombre d'appareils.

Des exemples récents
La Suisse vient de remplacer les 35 alouettes III, restants en service dans le cadre du programme Armée XXI, par 20 EC 635P2 ainsi que deux modèles VIP.
Aux Pays Bas, le 08 Avril , le ministre de la défense Mr Hillen a annoncé le retrait des hélicoptères Cougar dans le cadre du plan global d'économie. 14 exemplaires ont été retirés du service le 8 mai 2011. Les trois derniers appareils assureront des missions SAR jusqu'à la fin de l'année 2012, au moment ou les NH-90 seront opérationnels.
L'arrivée de nouveaux hélicoptères CH47 viendra compenser le retrait des machines d'Eurocopter mais il y aura inévitablement une perte importante de flexibilité.

Le magazine Combat Aircraft dans son numéro de juin 2011, évoque le possible retrait de service de la totalité de la flotte de Mi24V/Mi 35 de la force aérienne tchèque. Les 29 appareils pourraient être vendus.
En Belgique , le parc d'Agusta A109 en service au sein de la composante air va passer de 46 - achetés en 1988 - à vingt d'ici la fin de l'année, selon des sources militaires.

Des besoins en aéromobilité toujours plus importants

Les hélicoptères sont engagés quotidiennement dans de multiples opérations militaires, de surveillance et de secours. Ils le sont quotidiennement en Afghanistan, plus récemment encore en Libye et il y a quelques semaines avec grande efficacité en Cote d'Ivoire. Dans la lutte engagée contre la piraterie maritime, par les différentes coalitions, l'hélicoptère autant que l'avion de patrouille maritime est un outil crucial. Les états américains, dans leur lutte contre les narco trafiquants en font un usage intensif et recherche toujours de nouveaux appareils .

Dans la nuit du 1er au 2 mai 2011, l'armée américaine a effectué un raid contre la résidence secrète de Ben Laden à Abbottabad au Pakistan à partir de trois hélicoptères. Dans l'Arizona, aujourd'hui même, 2500 pompiers et 22 hélicoptères luttent pour maîtriser un gigantesque incendie. La flexibilité de l'hélicoptère, sa capacité à opérer au plus près de l'objectif en font l'outil indispensable des armées modernes.

Des capacités difficiles à entretenir
Le coût de possession des hélicoptères est indéniablement très élevé et de nombreux pays ont des difficultés a entretenir les appareils. La flotte canadienne envoyée à Haïti après le tremblement de terre de janvier 2010 a souffert d'ennuis mécaniques et d'une disponibilité assez basse. Selon la presse canadienne, jusqu'à trois des six Griffons (Bell 412 EP) étaient cloués au sol en raison de problèmes mécaniques ou de pénurie de pièces, entre autres.

Ne pas céder au mythe de la haute technologie
Le développement de machines haute technologie pour des missions spécifiques ne devrait pas empêcher le déploiement massif d'appareils rustiques aux qualités éprouvées (Super Puma; Mi8/17, BELL 212 ... )
Les hélicoptères russes restent pour de nombreux pays la solution la plus adaptée. Les états-unis ont commandé auprès de la compagnie russe Rosoboronexport 21 hélicoptères moyens Mi-17V5 pour équiper l' Afghanistan. Le prix unitaire de ces appareils rustiques dérivé du vénérable MI8 serait de 17,5 millions de dollars ce qui est malgré tout élevé.

Objets convoités
Gazelles française, Alouettes et A109 belges connaissent de nouvelles carrières après une grande révision dans plusieurs pays africains. Selon le figaro, la police espagnole a annoncé le 26 mai avoir empêché la vente de neuf hélicoptères de combat de type Bell 212 à l'Iran, en violation des sanctions de l'ONU et des normes européennes.

Notes d'espoir
De nombreux pays essaient de conserver une partie de leur moyens. Ainsi la Suède va acheter 15 hélicoptères Black-hawk. La grande Bretagne, la Norvège, l'Italie et le Portugal disposent de nombreux hélicoptères récents du type Agusta EH-101.Le NH 90 commence a être livré en quantité importante aux clients européens avec retard. La France a acquis au tire du plan de relance plusieurs exemplaires de l'EC 725, dernière évolution du Super Puma, portant à 14 le nombre de machines en service.


Le cas de la France
Comme le soulignent les parlementaires dans le projet de loi de finance 2011: Le maintien d'une capacité de transport aéromobile significative doit permettre à la France de tenir son rang en Europe dans le cadre de la gestion des crises.... L'Allemagne dispose d'une capacité de transport aéromobile (hélicoptères moyens et lourds) environ trois à quatre fois supérieure à celle de la France qui ne dispose pas d'hélicoptères lourds. Les forces allemandes disposent ainsi de 95 hélicoptères de transport lourds et de 214 hélicoptères moyens dont 57 dédiés à des missions de type SAR, EVASAN, MED.

En France, la dissolution de la brigade aéromobile le 1er juillet 2010 a marqué la fin d'une époque pour l'ALAT. Si les régiments d'hélicoptères ont adopté une structure bataillonaire pour préserver un certain nombres d'entités, le nombre de machines diminue inexorablement avec la sophistication des nouveaux appareils. En 2015, 98 gazelles demeureront en dotation alors qu'on en a compté plus de 300 opérationnels à une époque.

Le combat pour le maintien d'une capacité hélicoptère moyen ne doit pas faire oublier le complet dénuement du pays en matière de transport lourd. Au delà des désirs légitimes des industriels nationaux, l'achat sur étagère d'appareils de transports lourds reste une option à étudier sérieusement à cour terme. Les pays européens devrait enfin penser collectivement et proposer un mécanisme de préservation des capacités critiques. Ceci est sans doute un voeu pieux car chacun essaie de se débarrasser de ses surplus au meilleur prix.

1 commentaire:

  1. Voici pour compléter votre analyse, le taux de disponibilité officiel fourni par le ministre de la Défense (il concerne donc en partie la flotte d'hélicoptères) http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-98826QE.htm

    RépondreSupprimer

FEEDJIT Live Traffic Feed