6 août 2010



L'hélicoptère national indien ALH Drhuv visé par les critiques

Alors que le ministère de défense indien essaie de créer une base industrielle de défense solide et novatrice, l'Inde continue d'importer des quantités énormes d'armements de l'étranger et ce pour un long moment encore. Tel est l'amer constant que de nombreux média indien font actuellement. Les programmes nationaux ne tiennent pas leurs promesses.

Ces jours-ci, le programme d'hélicoptère national ALH( (Advanced Light Helicopter) Drhuv est particulièrement visé. Le rapport de la cour des comptes indienne, The comptroller and audit general (CAG) est accablant.

Un rapport accablant
La compagnie HAL a livré (Décembre 2009) 90 ALH, parmi lesquels 74 ALH destiné aux forces armées indiennes et 16 ALH pour des clients étrangers. Le carnet de commande s'élève à 159 machines pour la défense nationale et 6 pour d'autres clients à livrer entre 2015-16.


De nombreux problèmes entravent le bon fonctionnement opérationnel de l'appareil et sa vente à l'exportation.

-Avant 2008, il était envisagé que 50 % de ses composants soient d'origine indienne, actuellement 90 % des composants utilisé dans chaque ALH sont toujours importés de fournisseurs étrangers, selon dernier rapport de CAG, présenté au Parlement jeudi dernier.
Le rapport critique l'incapacité de la compagnie HAL a identifier des fournisseurs nationaux alternatifs après 10 ans de production.

-Le retard de trois ans de la certification du moteur Shakti a reporté la livraison de 20 appareils ALH, tandis que l'intégration du système d'armes est en développement depuis près d'une décennie.

-Le sur-poids, des problèmes d'architecture, de l'Integrated Architecture Display System (IADS) et de l'Anti Resonance vibration Isolation System (ARIS) (trop technique) ne sont pas réglés. L'impact négatif de non-extension d'accord de collaboration est certaines entreprises comme MBB sont mises en évidence par CAG.

-Sur les 74 appareils livrés aux forces armées, 34 hélicoptères ont subit 363 modifications au total. L'appareil souffre de plus d'une très faible disponibilité en raison des délais de plusieurs mois pour des réparations

-Quelques appareils ont été victime d'accident en Inde ou dans d'autres pays, mais surtout les machines ne sont pas en mesure d 'effectuer les missions pour lesquelles elle ont été conçues.

Le rapport recommande donc la production en série de l'hélicoptère après l'approbation définitive du prototype et sa certification internationale pour pénétrer le marché mondial.

Photos armée indienne


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed