6 janv. 2011



Modernisation de la marine portugaise.

La marine portugaise a été à la suite des guerres coloniale, une des victimes de la baisse de crédits militaires. Dans les années 90, le vieillissement de sa flotte devenant inquiétant, le gouvernement a adopté un ambitieux plan de modernisation. Le Portugal est un pays qui possède une vaste zone exclusive économique, de 1.720.560 km2 soit plus de 18 fois son territoire. De plus, le pays entretient et des liens avec ses anciennes colonies (Afrique et Timor) justifiant l’existence d’une marine hauturière.

Au cours des dernières années, la marine de guerre portugaise a déjà reçu des nouveaux matériels. En premier lieu, Il s’agit de deux frégates ex-néerlandaise de la classe Karel Doorman ou classe M (Multipurpose), rebaptisées Bartolomeu Dias (F333) et Francisco de Almeida (F334).

Ces frégates ont des capacités anti-sous-marines, anti-aérienne et d’action contre la terre. Leur armement principal consiste en deux lanceurs de missile antinavire RGM-84 Harpoon d’une portée de 120 kilomètres. Une pièce OTO MELARA de 76 mm assure la défense antiaérienne et du tir à terre. La défense antiaérienne principale est assurée par le système Sea Sparrow qui a une portée de 14 km.

Ces matériels viennent renforcer les trois frégates du type Vasco de Gama qui constituaient le fer de lance de la marine. Ces bâtiments sont basés sur le type allemand MEKO 200 et ont été en partie financés par l'OTAN. Trois bâtiments de ce type ont été construit par les chantiers Blohm et Voss puis HDW et admis au servie entre 1990 et 1992. Ces bâtiments disposent d’une artillerie de 100 mm, de missile antinavire Harpoon et anti-aérien Sea Sparrow.

Les antiques corvettes de la classe João Coutinho lancées entre 1970 and 1971 sont encore en service. Ces bâtiments ainsi que Ceux de la classe Baptista de Andrade sont désormais utilisés en patrouilleurs pour la ZEE. Un premier patrouilleur de nouvelle génération a été admis au service le 30 décembre de cette année lors d'une cérémonie solennelle.

La classe Viana do Castelo est la concrétisation du Projet de NPO2000 ( Navios de Patrulha Oceânica, for Oceanic Patrol Vessels). Il s'agit d'un navire de patrouille offshore construit par les Chantiers navals de Viana do Castelo (nord du Portugal). Ces chantiers crées en 1944, sont parmi les derniers du Pays à construire des bâtiments militaire.

Six navires de cette classe, particulièrement conçue pour opérer dans les eaux de l'Océan Atlantique du Nord, remplaceraient les ex-corvettes et autres patrouilleurs de plus petite taille (classe Cacine). Deux de ces navires disposeront de systèmes de lutte antipollution mais tous les contrats ne sont pas encore signés.

Réception du NRP P360

Le 30 décembre, ce batiments d'une longueur de 83,1 m pour 1850 tonnes a été réceptionné officiellement par le chef des État-Major de la marine, l'amiral Saldanha Lopes en présence du ministre de la défense, Augusto Santos Silva. Le bâtiment restera encore quelques semaines à Viana pour y terminer les essais et l'entrainement de l'équipage. Le second exemplaire de la série, le NRP P361 Figueira Da Foz est en cours d'assemblage.

Le bâtiment disposera d'un équipage de 35 marins avec une vitesse maximale de 25 nœuds selon le constructeur. L'armement actuel est composé d'un canon de 40 mm qui sera remplacé à terme par une tourelle téléopérée MARLIN WS de 30 mm. La plate forme du patrouilleur pourra accueillir un hélicoptère léger du type Agusta Westland Super Lynx MK95 en service dans la marine portugaise et 2 RHIB d' intervention rapide.


photo: Rodrigues Morais

Video



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed