9 janv. 2011


L'avion de combat de cinquième génération, vedette du début d'année 2011

Chaque jour, nous nous rendons compte des progrès accomplis par la Chine dans le domaine militaires, différents médias et sites internet nous en fournissent régulièrement des illustrations. Ces derniers jours des photos d'un chasseur de cinquième génération au roulage sont apparues reprises par la blogosphère. L’avion, désigné comme J-20, est censé concurrencer l’américain F-22 et le russe T-50. Cette apparition sous contrôle du gouvernement chinois a crée une vive émotion. Cette annonce se produit quelques jours avant la visite du secrétaire d'état à la défense US qui vient d'arriver à Pékin aujourd'hui.

Selon Janes International Defence Review du 13 décembre, il y aurait deux prototypes (immatriculation 2001 et 2002) construits par China's Chengdu Aerospace Corporation (CAC) dans l'usine No 132 dans la Province du Sichuan. Cité par le Figaro , Il y a un an, le numéro 2 de l'armée de l'air chinoise, le général He Weirong, avait confié que la Chine mettrait en service «son propre avion de quatrième génération (5e selon la classification occidentale) à horizon de huit à dix ans». Les états-Unis se montrent inquiet de toute accélération du renforcement des capacités militaires chinoises. S'inquiéter aujourd'hui est donc prématuré..

Démonstrateur technologique ou prototype ?
Construit et testé a Chengdu Aircraft Design Institute's airfield a été conçu par l'Institut de Science et Technologie 611. La genèse de cet appareil est expliqué dans cet article mis en ligne par le site Agora Vox ; son développement aurait débuté des le milieu des années 90.

Premières conclusions

Selon le Think thank australien Air Power : La taille et la structure du J-XX/J-20 font de cet appareil un appareil d'interception à long rayon d'action. L' avion ne sera pas très manœuvrant à basse vitesse et ne pourra concurrencer le F22 dans ce secteur. Il devrait peser plus de 30 tonnes, disposer d'une importante soute à armement interne et être doté d'une capacité de ravitaillement en vol. Un appareil de ce type, furtif fournira à l'armée de l'air chinoise une capacité à détruire les appareils à haute valeur ajoutée comme les E-3 AWACS, RC-135V/W Rivet Joint, des moyens ISR, et des ravitailleurs en vol . Les forces navales dont les porte avions qui opèrent dans un rayon de 1,000 NMI du J-XX/J-20 prennent le risque de perdre leur avions de guet E-2C/D AEW&C et de guerre électronique EA-18G dès la première phase de l'engagement. Le F-35 Joint Strike Fighter ou le F/A-18E/F Super Hornet ne sont pas capable de se mesurer à un tel appareil conçu pour pénétrer les défense aériennes.

Selon Aviation week Le développement rapide de ce programme sera très difficile pour l'industrie aéronautique chinoise en raison des nombreux programmes en cours comme le J-10B, le FC-17 le Shenyang’s J-11B et l'avion embarqué J-15 .
Cité par la lettre hebdomadaire RENSEIGNOR : Selon Taïwan, la Chine n'a pas encore la capacité de construire des avions de combat de 5e génération...C’est la position de la Défense taïwanaise. Récemment, plusieurs photos et articles sur internet ont avancé l’hypothèse d’essais d’un avion de chasse de 5e génération, le J-20, en Chine.« Non, la Chine n’a pas encore procédé aux essais des chasseurs de 5e génération».
D'après RIA Novosti, la Chine doit encore progresser en matière de moteur, de radar, de matériaux composites et d’avionique. » Pour la Défense taïwanaise, les photos sur internet ne représentent pas forcément des appareils aboutis de 5e génération. La Chine, ne possédant pas encore suffisamment de maîtrise technique dans la construction d’appareils de cette génération, n’est pas en mesure de procéder à de tels essais.

Que font les autres pays?
Aux Etats-Unis, on s'alarme de l'accélération du programme et on pense à relancer une commande de F22 qui est le seul appareil de cette catégorie. Au Japon, on s'inquiète du militarisme chinois et on en redoute les conséquences. Ainsi au cours des neuf derniers mois, les chasseurs nippons ont décollé en 44 occasions pour intercepter des avions chinois qui se rapprochaient trop près de l'archipel.

Les européens
Il n'y a pas aujourd'hui en Europe, de projet commun pour un chasseur de nouvelle génération. La compétition entre pays européen fait toujours rage à l'exportation pour plusieurs marchés. Si l’Eurofighter s’est déjà vendu déjà à plus de 700 exemplaires, le Rafale n’a pour client actuel que l’armée de l’air française pour 294 avions commandés. Le JAS 39 Gripen de quatrième génération a été commandé à 240 exemplaires.
Dassault étudie des technologies qui pourraient servir à une future génération d’avions (annulation active permettant de rendre virtuellement un avion invisible au radar en annulant les ondes).
La Suede vient de lancer un projet de chasseur de nouvelle génération. Un département de l'université de Linkoping a été contracté par SAAB et FMV pour la réalisation et la construction d'un démonstrateur à échelle réduite d'un concept de chasseur pour les années 2020. la maquette a volé pour la première fois en novembre 2009 et devrait mener des essais au printemps. le chemin est encore long...

La réponse russe
La Russie va construire un avion de combat de " 5ème génération" en collaboration avec l'inde et des accords de coopération préliminaires ont été signés entre la Société d'Avion Sukhoi/United, pour une plate-forme basée sur Sukhoi conçoivent T50/PAK-FA. Les premiers appareils seraint disponibles vers 2016. La Russie possède l'expérience et la technologie pour mener à bien ce type de projet.

En conclusion
Il y encore beaucoup d'incertitude sur le programme chinois, sa mise en service ne pouvant se réaliser que vers 2018-2020. Selon Novosti, Malgré tous les succès dont l’industrie aéronautique chinoise peut se targuer au cours des vingt dernières années, l’écart technologique entre la Chine et les leaders mondiaux n’a fait que diminuer légèrement, sans pourtant disparaître. Le chinois J-20 fera son apparition avec près de 20 ans de retard par rapport à l’américain YF-22 (prototype du F-22A produit en série), 17 ans plus tard que le russe MiG-1.44 et 14 ans plus tard que le russe S.37 (Soukhoï Su-47). L'Europe a encore quelques années pour savoir si construire un tel type de chasseur est à sa portée ou directement basculer sur des projets de drones de combat.



2 commentaires:

  1. Votre article a oublié de citer L'INDE avec son programme AMCA.

    RépondreSupprimer
  2. L'INDE participe également au programme T50 puisqu'il a la responsabilité de développer un bi-place.

    RépondreSupprimer

FEEDJIT Live Traffic Feed