28 janv. 2011



Changement de chef à la tête des forces de défense Néo-zélandaise


Ces dernières année les forces de défense Néo-Zélandaises font face a de nombreux challenges tant liées à leur engagement en Afghanistan qu’au coût controversé de certains programmes d’armement. C'est dans ce contexte qu'elles viennent de changer de chef. Le général de l’armée de terre, Rhys Jones à peine 50 ans est devenu il y a quelques jours le nouveau chef d’état-major. Les forces de défense comptent au total 14000 membres en y incluant l'active, la réserve et les personnels civils.

Le pays a entamé un processus de modernisation de ses capacités de ses capacités militaires en 2005 lorsque le gouvernement a doté le ministère d’un fond « Defence Sustainability Initiative»n de 4,6 milliards de NZ$ sur 10 ans. Il s'agissait de moderniser les équipements les infrastructures et d'augmenter le nombre de militaires. Depuis, la situation économique s'est dégradée et une review complète de l'outil de défense a été menée et un nouveau livre blanc publié. Actuellement , le pays consacre seulement 1% de son PIB à sa défense.

Le livre blanc de 2010 définit en premier les priorités à détenir et celles à détenir pour le futur. L'accent est mis sur le développement de capacités de transport stratégique maritime et aérien. le renseignement d'origine spatiale ainsi qu'une composante d'avion de patrouille maritime a court rayon d'action sont des priorités. Le document prévoit le remplacement de matériels tels que les P-3 Orion les C-130 Hercules et les frégates ANZAC mais aussi la rationalisation de certaines fonctions et l'externalisation.

Situation des différentes armées
L'armée de l'air
L'armée de l'air est en pleine transformation et va recevoir de nouveaux équipements après des années de vaches maigres. En 2001, le parti travailliste au pouvoir a annulé une commande 28 F-16 Fighting Falcon et enlevé à la RNZAF toute capacité de combat aérien. Les derniers escadrons de combat de la RNZAF (Nos 2, 14, et 75) aviaent été démantelé en décembre 2001.
L'armée de l'air attend donc de recevoir le premier des 6 P3 Orion portés au standard P-3K2. Ces avions rejoindront les cinq C130 qui bénéficient eux aussi d'un programme de rénovation (SLEP). Ces appareils sont parmi les plus anciens encore en service ; il ont été construit entre 1966 et 1969. Un second Boeing 757 a été admis au service et renforce la capacité de transport stratégique. Ces appareils disposent d'un rayon d'action maximum de 7500 kms. En 2011, les Néo-zélandais vont enfin recevoir les premiers NH90 et A109 commandés. Neuf NH 90 commandés en 2006 remplaceront les UH1 alors que les A109 commenceront à remplacer les Sioux (Bell 47).


P3-ORION (RZNAF)

La marine
La RNZN voit son rôle élargi avec des moyens plus polyvalents que par le passé. Si La flotte de combat repose sur les deux frégates du type ANZAC les HMNZS Te Kaha and HMNZS Te Mana entrées en service en 1997 et décembre 1999 ; de nouveaux bâtiments ont été incorporés. Il s'agit de principalement de deux patrouilleurs Off-Shore de la classe Protector de conception canadienne. Ces bâtiments de 1900 tonnes, qui portent les noms de HMNZS Otago et HMNZS Wellington sont entrés en service en 2010. Ils permettent de surveiller l'importante ZEE du pays. Quatre patrouilleurs de plus petite taille, Inshore Patrol Vessels (IPVs) ont été intégrés à la flotte entre 2007 et 2008. Un bâtiment amphibie polyvalent, le HMNZS Canterbury a été admis au service en Juin 2007, Il donne à la nouvelle Zélande une capacité de projection stratégique maritime. Ce navire construit au Pays-Bas, selon des normes civiles a connu quelques déboires en raison des conditions particulières que l'on rencontre dans le pacifique sud.


patrouilleur OPV classe Protector (RNZN)

L'armée de terre
L’armée de terre est une petite force, qui compte 4500 personnels et 2000 membres de la Territorial Force. Deux brigades sont opérationnelles mais équipées de matériels légers. Les matériels majeurs sont constitués de 105 véhicules blindes à roue (LAV), 352 véhicules tout terrain Pinzgauer (60 blindés),12 postes de tir Mistral, 24 postes de tir antichar et 24 obusiers de 105 mm L119 Light Gun. Le gouvernement essaie de se séparer de 35 véhicules blindés qui seraient en surplus. En 2003, le gouvernent avait acquis ces blindés pour un montant de 680 millions de dollars US. L’armée de terre est mise en cause dans cette affaire. L'armée de terre est engagée au sein de plusieurs opérations à hauteur de 431 personnels. Elle participe aux opérations en Afghanistan avec un PRT et plusieurs dizaines de membres des SAS fort appréciés des américains.


Pinzgauer (NZ Army)

Le nouveau chef d'état-major
Le général Jones a effectué durant sa carrière plusieurs formations à l'étranger dont le staff college à Fort Leavenworth (USA), et le defence college australien. Il a une grande expérience des opérations et a servi deux ans en qualité de chef d'état-major de l'armée de terre. Il aura à mettre en œuvre les décisions issues de la defense review et du White paper, Il devra aussi réduire les dépenses de 400 millions de dollars.

liens

vidéo prise de commandement

Biographie LTG Jones

Defence rewiew White Paper


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed