8 janv. 2011



Le matériel que les armées espagnoles vont recevoir en 2011.

Les Forces Armées espagnoles vont continuer leur processus de modernisation et recevoir cette année de nouveaux matériels conformément aux engagements et contrats signés avec l'industrie de défense et ceci malgré la crise.

Au sein des forces armées ce sont dix neuf plans de modernisation qui sont actuellement engagés.

L'armée de terre devrait recevoir 14 chars Léopard, fabriqués par General Dynamics Santa Barbara Sistemas (GDSBS) et 43 véhicules d'infanterie mécanisée Pizarro (photo). Ces équipements ont l'avantage d'être construit en Espagne. Dans le domaine de l'aéromobilité, huit hélicoptères de combat Eurocopter EC-665 "Tigre" dans sa version HAD seront livrés. L'artillerie recevra 12 obusiers de 155 mm du sistema integrado de artilleria de campaña (SIAC).

Enfin, l'Armée de l'Air, incorporera 7 nouveaux avions de combat Eurofighter EF-2000 et la marine recevra trois Buque de Acción Marítima(BAM).

Le ministère de la défense va recevoir aussi 110 missiles air-air Fasraam Iris-T de courte portée, construit en collaboration par l'Allemagne, la Grèce, l'Italie, la Norvège, la Suède et le Canada. Ces missiles d'une portée de 25 kilomètres équipent neuf armées de l'air dont l'Arabie Séoudite et de l'Afrique du Sud. Il est à noter que l'Allemagne a développé une version de ce missile destinée à être tirée à partir des sous marins du type 212.

Ces bâtiments d'un déplacement de 2490 tonnes pour 93,9 mètres de longueur totale sont construits par en Espagne par NAVANTIA. iL s'agit d'un patrouilleur multi-mission qui a une autonomie comprise entre 3500 et 8700 miles (à 10 nœuds). L'équipage se compose de 35 personnels mais le bâtiment peut accueillir jusqu'à 80 personnes. Chaque bâtiment coûte environ 85 millions d'euros.

Ces petits navires sont bien pourvus en capteurs et disposent de moyens de défense active et passive dont un canon de 76 mm, des pièces de 25 mm et le système de combat 'SCOMBA' avec une liaison 11. Le BAM peut embarquer un hélicoptère classe NH90 et permet de mener des misions variées telles que la surveillance maritime, des pêches, la lutte contre le terrorisme, l'immigration clandestine, le narco-traffic. Le gouvernement a provisionné 34 millions d'euros pour lancer la construction de 4 exemplaires supplémentaires de ce patrouilleur et ainsi maintenir un niveau d'activité minimal pour ces chantiers.

photo/ Military photos.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed