22 janv. 2011


Livraison du pétrolier Deepak à la marine indienne

L'Indian Navy Ship Deepak, le premier des deux pétroliers ravitailleurs construits par les Chantiers navals italiens M/s Fincanteri, a été admis au service au sein de la marine indienne. Une cérémonie s'est déroulée au chantier naval de Mumbai, présidée par le ministre de la défense, Shri AK Antony, le 21 janvier 2011 en présence de l'amiral Nirmal Varma, chef d'État-Major de la marine indienne et Mr Corrado Antonini, président de la compagnie italienne Fincantieri.

Il s'agit de la première commande passée par l'Inde auprès d'une compagnie européenne dans le cadre d'une compétition auquel participait la Russie et la Corée du Sud. Conçu spécifiquement pour la Marine indienne, ce bâtiment est un des plus grands bâtiment de la marine, 175 mètres de long, 25 mètres de largeur et a un déplacement en pleine charge de 27500 tonnes. Le navire a été conçu, construit et livré en un temps record de 27 mois.

Il s'agit du deuxième bateau à porter le nom de Deepak ; le précèdent ayant été retiré du service en avril 1996. Le bâtiment a une double coque conformément au règlement MARPOL et les règlements SOLAS. Comme tous les bâtiments de ce type construits actuellement, le Deepak est une plate-forme polyvalente capable d'effectuer un grand nombre de missions.


Il transporte 15250 tonnes de fuel, 510 tonnes de munitions et pièces détachées et 6 containers. Sa vitesse maximale est de 20 nœuds et il peut parcourir 10000 miles à une vitesse de 16 nœuds. L'armement du bâtiment se compose de 4 canons du type AK-630 pour la défense rapprochée. Le système de surveillance électronique et de communication est fourni par la firme indienne Bharat Electronics Limited. C'est aussi un bâtiment capable de participer à des missions Humanitaire et de secours en cas de catastrophe naturelle, en raison de ses installations médicales.

La marine indienne compte actuellement le ravitailleur INS Jyoti (A58) admis en service en 1996, l'INS Aditya (A59) admis en service en l'an 2000. Elle compte enfin l'INS Shakti (A57) admis au service en 1975 et qui sera remplacé par un bâtiment du même nom en construction en Italie.

La marine indienne poursuit sa modernisation en variant ses sources d'approvisionnements. Son industrie nationale n'est toujours pas en mesure de construire les matériels nécessaires dans des délais rapides. (Photo MOD India)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed