25 sept. 2010


Reconstitution de la force aérienne de combat irakienne

Une vente FMS est en cours de négociation entre les Etats-Unis et la République d’Irak pour l’acquisition de chasseurs bombardiers F16. La reconstitution d’une aviation de combat est une étape majeure dans la restauration de l’indépendance de l’Irak.

La demande du gouvernement irakien comprend 18 appareils F-16IQ dont le modèle n’est pas clairement identifié. En lisant le communiqué de l’agence de coopération américaine, on note que les Etats-Unis ne proposent pas la dernière génération d'armement comme le Raytheon AIM-120D AMRAAM ou le missile courte portée AIM-9X Sidewinder. Les irakiens se voient proposer les missiles Sidewinder AIM-9L, le Raytheon AIM-7M Sparrow et le missile air-sol AGM-65D Maverick déjà ancien, ainsi des bombes guidées laser.
Ces appareils seraient équipés de radar APG-68(V) 9 alors que le radar à balayage électronique (AESA) est déjà sur le marché. L’Irak demande aussi des moyens de contre mesures électroniques, quatre pods de reconnaissance et vingt nacelles de désignation d’objectifs. Un lot de 20 réservoirs conformes figure aussi dans la commande. Les appareils pourraient être équipés du réacteur Pratt & Whitney F100-PW-229 ou du General Electric F110-GE-129. L’ensemble du marché qui est estimé à 4,2 milliards de dollars, comprend la formation et de nombreux services annexes.

Lockheed continue à produire le F-16 mais doit engranger de nouvelles commandes pour maintenir la ligne de production ouverte. En août, le sultanat d’Oman a effectué une demande similaire pour 18 Block 50/52s et un montant de 3.5 milliards. Le constructeur américain espère aussi remporter le contrat indien pour l’achat de 126 chasseurs.
Photo: F16 US air force

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed