23 déc. 2010



Renforcement et prolongation de la Mission de l'Union Africaine en Somalie (AMISOM)

Adoption de la résolution 1964

Les Nations Unies ont adopté à l’unanimité la résolution 1964 qui autorise, une augmentation des effectifs de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) jusqu’à un maximum de 12 000 militaires, contre 8 000 actuellement, « afin de lui donner des moyens accrus de s’acquitter pleinement de son mandat ».La résolution adoptée mercredi par le Conseil de sécurité prolonge jusqu'au 30 septembre 2011 le mandat accordé par les Nations unies à l'Amisom, qui vient à expiration le 31 janvier. Le texte invite les Etats membres et les organisations internationales à contribuer "généreusement et rapidement" à un fonds des Nations unies au bénéfice de la mission.

Cette année face à la détérioration de la situation à Mogadiscio les effectifs avaient sensiblement augmenté . Au 1er décembre, il était de 7 100 hommes et il a, depuis cette date, atteint le maximum autorisé. Selon l'AFP, les soldes des soldats supplémentaires seront prises en charge, comme pour les autres, par l'Union européenne, tandis que l'ONU prendra en charge le soutien logistique des 12.000 hommes.

Des promesses de renforcement

En juillet, plusieurs pays avaient promis de fournir des unités pour renforcer la force. l'IGAD avait annoncé 2000 hommes supplémentaires, la Guinée devait fournir un bataillon, et Djibouti plusieurs centaines d'hommes.

État des préparatifs

La presse Ougandaise annonce la préparation des soldats qui vont renforcer les unités déployées. Un contingent de 1800 soldats de la paix supplémentaire sera envoyé en Somalie prochainement. Ces soldats on été passés en revus par le Président Yoweri Museveni mardi lors de l'inauguration du centre d'entrainement au combat urbain qui a été installé sur le camp militaire de Singo.




Du côté de Djibouti et de la Guinée , les informations sont plus fragmentaires. Dans son édition du 13 décembre, le journal La Nation (Djibouti) mentionne néanmoins la création d'un centre de formation au maintien de la paix au camp d’Ali Ouney.

"La mise en œuvre de ce centre permettra de reconduire la deuxième phase de la formation d’un contingent djiboutien hautement cadrés où un effectif total de 600 à 700 hommes y est regroupé... Composés essentiellement de deux régiments d’infanterie, ces derniers vont donc débuter leur formation au cours de la deuxième semaine du mois de janvier 2011 jusqu’au mois de mars."

Sur place, la situation évolue peu et les attaques continuent. Selon l'AFP, Six personnes, dont cinq soldats des forces gouvernementales, ont été tuées lundi à Mogadiscio par l'explosion d'un engin piégé.

Des changement d'alliance se produisent régulièrement. Les groupes islamistes somaliens Al Shabaab et Hezbul Islam ont déclaré dimanche qu'ils unissent leurs forces dans leurs combats contre le gouvernement et les troupes de l'Union africaine (UA). "Nous avons formé une union sous le nom d'Al Shabaab car nous voulons confronter ensemble contre l'ennemi d'Allah, au lieu de nous combattre entre nous mêmes", a déclaré Mohamed Osman Arus, porte-parole de Hezbul Islam.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed