9 déc. 2010


Le général Konaté nommé à la tête de la force africaine en attente

Le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a nommé le général Konaté "comme Haut représentant de l'UA pour rendre opérationnelle la Force africaine en attente (FAA)", indique un communiqué de la Commission.

La désignation du général Konaté s’explique, selon le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, par le fait qu’il ait «conduit de façon transparente et patriotique la période de transition qui a abouti à l'élection présidentielle de juin et novembre 2010, et au retour de l'ordre constitutionnel».

En occupant ce poste de «Haut représentant de l'Union africaine (UA) pour rendre opérationnelle la Force africaine en attente (FAA)», Sékouba Konaté, se chargera de «planifier et de gérer les opérations de maintien de la paix» de l’organisation. L’opérationnalisation effective de la FAA dotera l’Union Africaine de moyens d’action crédibles en matière de paix et de sécurité, et constituera un repère important et un accélérateur de l’intégration continentale.

Prévue pour être constituée de cinq brigades, la Force en attente de l’Union africaine devra, à terme, se substituer aux opérations de maintien de la paix de l’UA. A cette fin, le général Konaté aura à intervenir auprès des Etats membres de l'organisation pour les inciter à contribuer au fonctionnement de cette force et «consolider les progrès déjà enregistrés».

Sékouba Konaté, né en 1964, est un militaire et homme politique guinéen. Membre du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), il devient président de la République par intérim en décembre 2009, à la suite du départ de Moussa Dadis Camara, grièvement blessé par son aide de camp.

Il intègre l’armée guinéenne en 1985, à l’âge de 19 ans et est désigné pour aller suivre des cours d’officiers au Maroc à Mecknes; ou il obtient le brevet de chef de section. En 1995, il intègre l’Ecomog, la force d’interposition de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), chargée d’assurer la sécurité au Liberia et en Sierra Leone. Il est nommé commandant-adjoint du Détachement des parachutistes à la 2ème région militaire de Labé par le président Lansana Conté en 1996.

Il suivra l'école de guerre en Chine puis commandera de 2008 à 2009 le Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (B.A.T.A.). Le 23 décembre 2008, au lendemain de la mort de Conté, c’est au Bata que Sékouba Konaté et Moussa Dadis Camara décident de prendre le pouvoir. C’est le début d’une camaraderie sans histoire jusqu’à la tuerie du 28 septembre 2009.

Devenu général de brigade et ministre de la Défense numéro 2 de la junte militaire, Le général Sékouba Konaté, président de la transition, organise l'élection présidentielle guinéenne de 2010 après l'éviction du capitaine Camara.

La force de l'union africaine en attente

La nomination du Général Sékouba Konaté intervient à une étape cruciale du processus de mise en place opérationnelle de la FAA. Dans le cadre des Feuilles de route I et II, qui ont couvert, respectivement, les périodes 2005‐2008 et 2008‐2010, des avancées importantes ont été enregistrées dans le cadre de l’opérationnalisation de la FAA, ainsi qu’en témoignent la mise en place des brigades régionales, l’adoption des documents de base de la Force, notamment ceux relatifs à la doctrine, à la logistique et aux procédures opérationnelles.


photo UA exercice Amani Africa

En conclusion, est ce un bon signe pour l'Union Africaine que de voir un général associé à un putsch devenir le haut représentant des forces militaires de l'UA?

N' y avait' il pas suffisamment de généraux africains, anciens des missions de maintien de la paix de l'ONU à même de remplir une telle mission? Une chose est sûre Sékouba Konaté doit avoir de réelles qualités car il était lieutenant-colonel en 2008 et deux ans plus tard on le retrouve général d'armée.

Sources

l'avenir, Radio Kankan, communiqué de l'Union africaine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed