4 nov. 2011


Des nouvelles de l'offensive du Kenya
Il semble que les troupes kényanes se rapprochent de la ville de Kismayo qui est maintenant en état de siège. Les miliciens d'al-Shabaab seraient en train d'organiser la défense de la cité. Comme évoqué sur le blog ligne de défense, les ânes sont devenus des cibles prioritaires car ils forment l'épine dorsale de la logistique des groupes islamistes en période de forte pluies.

Le blocus de kismayo
Selon le blog, Le courant: Un appel commun au soutien international a été lancé le 31 octobre par le Kenya et la Somalie afin d’organiser le blocus du port de Kismayo, fief des islamistes shebabs à 250 km de la frontière kényane.

La réponse du département d’état
Lors d'un point de presse au département d'état , le porte parole a répondu la question de savoir si les USA participeraient au blocus de ce port.

Réponse officielle Nous sommes conscients de la demande en provenance du Kenya et de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) D'imposer un blocus à Kismayo. Les blocus sont généralement difficiles à appliquer et peuvent avoir des conséquences inattendues au milieu d'une crise humanitaire. Cette proposition doit être discutée avec les partenaires internationaux, en particulier l'Union africaine , le Conseil de sécurité de l'ONU et soigneusement considéré dans le contexte de la stratégie globale pour rétablir la paix et la stabilité en Somalie.

Soutien du sénateur US Mark Kirk

Le sénateur républicain Mark Kirk de l'Illinois est intervenu devant le sénat et a demandé le soutien des USA et des ses alliés dont l'OTAN. L'élu américain annonce 4000 soldats Kényans engagés dans cette bataille.

Lien vidéo

Une armée qui s'initie aux réseaux sociaux
Le porte parole de l'armée, kényane donne régulièrement sur twitter ( #operationlindanchi)

des informations et commente les actions kényanes Il nous annonce ainsi que les étrangers qui combattent au sein d'al-Shabaab seraient en train d'évacuer la Somalie en direction du Yémen à partir des villes de Marka et Barawe. Il demande aux navires croisant dans cette zone d'être très vigilant et a annoncé hier la destruction de plusieurs embarcations par la marine kényane.

PHOTO : beegeagle.wordpress.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed