2 nov. 2011


Avancée des troupes kényanes vers Kismayo
Selon le journal kényan La Nation, les forces de défense du Kenya avancent en sol somalien vers le canal de Burgavo en direction de la ville portuaire de Kismayo. Les forces terrestres reçoivent le soutien de la marine et de la Kenya Air Force qui assure des vols de reconnaissance. Le génie de l'armée de terre construit des ponts pour faciliter l'avance des troupes motorisées car le réseau routier est quasi inexistant. Le journal rapporte que huit miliciens Al-Shabaab ont été blessés près de la ville de Bilis Qooqani lors d'affrontements récents.
Des avions de transport ravitaillent les milices
Les Kenya Defence Forces annoncent que deux avions transportant de l'armement ont atterri, ce mardi, à Baidoa, ville contrôlée par Al-Shabaab.

Selon le New York times, des sources militaires de la région pensent que les appareils proviendrait de l'Érythrée. Ce pays est accusé régulièrement de ravitailler les milices Al Shabab. En 2009 le conseil de sécurité a imposé un embargo l'enjoignant de “cessez d'armer, d’entraîner et d'équiper ces groupes armés.” L'Érythrée a réfuté ces informations arguant vouloir la paix et la stabilité en Somalie. L'idée d'un embargo aérien a été évoqué à plusieurs reprises pour interdire le ravitaillement des groupes armés.

le premier ministre somalien a rencontré à Nairobi des responsables kényans et évoqué avec eux l'intervention armée, et les pertes civiles liés au bombardement d'un camps de réfugiés. Lors d'une conférence de presse, le premier ministre somalien a rappelé qu'il y avait un besoin urgent de soutien de la part des grands pays donateurs. Les besoins humanitaires sont très importants pour les provinces du sud de la Somalie. Une aide massive ne peut se concevoir dans cette région sans l'établissement d'une sécurité effective. Les Kényans rappèlent que la mission de leur pays ne doit pas être vu comme un effort solitaire mais comme une contribution d'un effort plus vaste pour rétablir la paix en Somalie.

Des renforts de l'EASF


La brigade Est des forces africaines en attente (Eastern African Standby Force) a indiqué vouloir dépêcher en Somalie plus de 100 militaires dont des officiers, du personnel médical, des formateurs, des équipements logistiques en soutien à l'AMISOM .

vidéo


vidéo 2

Lien avec la résolution des nations Unies

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed