14 sept. 2009

L'AUSTRALIE S' ATTAQUE A LA PIRATERIE




La frégate HMAS Toowoomba sera le premier navire de la Royal Australian Navy à rejoindre la force internationale dirigée par les États-Unis pour combattre la piraterie dans la Corne de l'Afrique. La frégate patrouillera dans les eaux du Golfe d'Aden, le bassin de la Somalie et la Corne de l'Afrique.

Le Général de corps d'armée Mark Evans, chef des opérations de l’Australian Defense Force a déclaré que la participation de la frégate HMAS Toowoomba à la TF151 était une contribution importante dans la lutte contre la piraterie.

La participation des forces de défense aux opérations de lutte contre la piraterie vise à protéger le commerce maritime international avec un intérêt spécifique pour les bâtiments australiens. L'Australie rejoint ainsi une quinzaine de nations qui ont déployées des bâtiments dans cette région de l’Afrique. Il s’agit en particulier des États-Unis qui ont mis sur pied la Task force 151, de Singapour, de la Corée et de l'Union européenne. La Chine, la Malaisie, la Russie et l’Iran contribuent de leur coté a titre national en fournissant des groupes navals pour protéger le commerce international. Les missions sont conduites selon la loi Internationale de la mer.

Le 17 mai 09 deux bâtiments de la marine australienne, les HMAS Sydney et Ballarat étaient intervenues au profit de deux navires marchands, la Princesse de Dubaï et le MSC Stella, qui annonçaient être attaqués par des pirates dans le Golfe d'Aden.

La Task force 151

La TF 151 est une force navale internationale, crée en réponse aux attaques de piraterie dans des voies de navigation au large de la côte de la Somalie en janvier 2009.

La frégate Toowoomba

Le HMAS Toowoomba est la septième des huit Frégates de Classe Anzac construites pour la Marine australienne. Le Toowoomba est une frégate antiaérienne capable de conduire des actions de lutte anti sousmarine.

L'armement principal du bâtiment comprend un canon de 127 millimètres disposant d’une cadence de 20 coups par minute, de missile anti-navires Harpon, de torpilles et de lanceur antiaérien SEA SPARROW. Les systèmes de défense incluent le système de leurre de missile et un système de contre-mesures de torpille. Le système de propulsion CODOG permet au navire d’atteindre la vitesse de 27 nœuds et autorise une autonomie de plus de 6,000 milles nautiques à 18 nœuds. Le bâtiment peut embarquer un hélicoptère multi-rôle Sikorsky S-70B-2 Seahawk de lutte anti-sous-marine.

photo Marine Australienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed