16 juin 2012


Brève
La force aérienne ougandaise a reçu récemment  les deux derniers avions de combat Sukhoi Su 30MK2 commandés l’année dernière auprès de la Russie.

Les premiers appareils  ont volé en Ouganda en Juillet 2011 à partir de la base militaire d’Entebbe. L’un d’entre eux a du être réparé après avoir été endommagé par un oiseau.

Jusqu'à la fin des années 1990, la force aérienne  gouvernement ougandaise ne comptait plus que des hélicoptères. En 1998, l'Ouganda a commencé à acquérir des avions de combat en raison du conflit congolais.

Durant les années 2000, la force aérienne s’est renforcée en faisant l'acquisition de cinq Mig-23 Flogger (ex-libyen) et de  six Mig-21. Selon  the Military Balance, Sept MiG-21, dont un biplace, ont été acquis de la Pologne en 1999, et modernisés par IAI en 2002-2005. L'un d'entre eux a été perdu dans un accident en décembre 2008, tuant le pilote.

L'Ouganda est actuellement préoccupée par l'instabilité des pays voisins. Il s'agit en particulier de l’indépendance du Sud-Soudan et les combats avec  Khartoum ; l'instabilité le long de la frontière congolaise. L’Ouganda est aussi engagé militairement dans la lutte contre les rebelles de l'Armée de la résistance du Seigneur.
La découverte de pétrole sur le lac Albert a fait monter la tension dans la région et amène les gouvernements locaux à renforcer leurs moyens militaires.

SU-30 pour la Somalie
Selon le même blog, les appareils de ce type  seraient en mesure de fournir un appui aérien aux forces de l’AMISOM engagées en Somalie. L'Ouganda est un des plus gros contributeurs de cette force et en a longtemps constitué le pilier.


L’appareil russe possède un très long rayon d’action mais on ne sait rien de son armement ni des capacités des pilotes dans les actions d’appui aérien.


2 commentaires:

  1. La perte de 3 M1-24 au Keny lors de lors transit vers la Somalie fait douté de la capacité de ce pays à entretenir des appareils modernes.

    RépondreSupprimer

FEEDJIT Live Traffic Feed