17 mai 2012



Rencontre des marines des pays lusophones au Brésil

Le Brésil a organisé le troisième Symposium des marines de la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CPLP). Il s’agit du  forum le plus important entre les marines de langue portugaise à traiter de  sujets liés à la mer.
Pour rappel, les pays membres de la CPLP sont l’Angola, le Brésil, le Cap-Vert, la Guinée-Bissau, le Mozambique, le Portugal, Sao Tomé et Principe et le Timor oriental. Le Symposium a lieu au sein du protocole de coopération de la CPLP dans le domaine de la défense signé en Septembre 2006.
La première réunion a eu lieu à Lisbonne en 2008 et le second  a eu lieu en Juin 2010, à Luanda, en Angola, avec le thème "La mer et les défis du XXI e siècle".

Organisé par la Marine du Brésil, l'événement a eu lieu  du 08 au 10 mai à l’école de guerre navale à Rio de Janeiro. Le thème central de la manifestation de trois jours est : «Assurer la défense et la sécurité maritimes, à l'échelle nationale, régionale et mondiale. Il s’agit en particulier d’étudier : La coopération entre les Marines pour assurer  la surveillance et le contrôle du trafic maritime dans les eaux territoriales des pays.

Dans son discours inaugural, le ministre de la défense brésilien a souligné l'importance de la réunion. "C'est un honneur de participer à cet événement qui sert à rapprocher nos pays. Le commandant de la marine du Brésil a souligné que le colloque apportera des améliorations aux marines des pays participants. "Il est nécessaire d'avancer dans les partenariats navals à l'égard de la sécurité maritime et le contrôle du trafic maritime, à la recherche de la croissance de nos gardes marines et côtières. Préserver l'unité maritime est essentiel  pour toute nation. "

Chaque pays a présenté au cours des conférences sa vision de la sécurité maritime ;  les responsables des marines de ces pays devraient proposer des mesures communes pour le contrôle du trafic maritime dans les eaux des pays concernés.

Selon le blog Poder Naval ; la marine angolaise a présenté son  rôle dans le développement des économies des pays africains et a souligné l'importance du Golfe de Guinée. Les garde-côtes du Cap Vert  ont abordé les défis posés par l'extension de son espace maritime. 
Le Mozambique a mis en valeur l'impact de la piraterie et  de la criminalité maritime dans l'océan Indien,  ses conséquences que sont l'augmentation des coûts de transport de marchandises par mer, en expliquant les mesures prises par le pays pour résoudre ce problème.

Après la cérémonie de clôture du colloque, les délégations des pays participants, ont visité quatre navires de guerre construits par les arsenaux brésiliens. Il s’agit du  patrouilleur “Albacora”, du patrouilleur de haute mer de 200 tonnes “Grajaú", déjà vendu à la Namibie. Les amiraux ont aussi visité le  patrouilleur de 500 tonnes “Macau” et la  Corvette “Barroso”. La délégation a visité le PC opérations de la corvette avec la présentation des systèmes utilisés par la marine du Brésil pour le suivi des navires et des bateaux de pêche.

Le Brésil a mis en valeur des productions nationales qui sont susceptibles d’intéresser les marines de la CPLP qui disposent pour la plupart de forces navales côtières et qui doivent assurer le contrôle des pêches la lutte contre l’immigration clandestine et la menace croissante de la piraterie dans le golfe de Guinée.

À l'occasion de la clôture de l’évènement, le chef de la délégation des gardes côtes du Cap-Vert, le capitaine de frégate Antonio Duarte Monteiro, a invité tous les pays à la 4ème édition du  symposium, qui se tiendra dans son pays en 2014. Existe-t-'il une réunion des marines des pays francophones qui permette d'aborder collectivement les problèmes maritimes?
 
















photo officielle : marine brésilienne
photo visite : site Poder naval

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

FEEDJIT Live Traffic Feed